New York Marathon: 2ème partie

Se rendre au départ

Le matin de la course, perdue dans le labyrinthe souterrain de New York, c’est la gentille Michelle qui m’a guidée jusqu’au départ. Il y a quatre vagues (heures) de départ. La première vague est normalement composée d’athlètes qualifiés, de vedettes (en 2015, la belle Alicia Keys était de ce départ!) et des coureurs commandités. Il y a ensuite la deuxième vague, celle de ma nouvelle amie. J’étais dans le départ suivant.

Read more

MARATHON DE NEW YORK: LA PRÉPARATION

Je me suis mise à la course à pied par paresse.

Il y a quelque chose de simple dans l’idée d’enfiler des souliers, de sortir de chez-soi et de partir sans artifice.

Par une belle journée printanière, j’ai enfilé mes souliers, ajusté mon Ipod et depuis, je n’ai jamais arrêté.

La course à pied était un sport qui m’était assez inconnu (même que j’étais horrifiée quand mon coach de natation me forçait, une fois par semaine, à effectuer des tours de pistes au centre Claude-Robillard), mais lorsque j’ai voulu devenir plus sérieuse, je me suis tournée vers Google. C’est là que j’ai découvert le monde des blogues. Des races recaps (récits de compétition), j’en ai beaucoup lus! De ces lectures, une course semblait un réel incontournable: New York.

Allais-je moi aussi un jour courir un marathon? Celui de New York, de surcroît?

Mes sorties improvisées ont commencé à prendre davantage de structure. J’arrivais facilement à courir 10K. Je me suis  inscrite, avec mon amie Jessica, à mon premier demi-marathon. C’était encore difficile de m’imaginer qu’un jour, je participerais au 42,2K. C’est après avoir complété deux fois la distance à Montréal que j’ai tenté ma chance.

J’étais prête. À mon tour, New York 2014.

Read more